khad-kiss

 

PART 2 – L’anniversaire de Shlomo.

Depuis le mariage de Souad et Moktar, je n’arrive plus à réviser. Je suis aux rattrapages cette année. Il me manque deux matières pour enfin décrocher ma licence de droit français. Je suis dégoutée, je pensais l’avoir à la session de juin mais il va falloir attendre septembre pour que je puisse être diplômée. Je suis dégoutée et j’ai peur. Le droit commercial et le droit pénal sont mes deux bêtes noires et j’ai trouvé personne à part Shlomo pour m’aider à bosser. Lui n’a qu’une matière à repasser et c’est facile de réviser ensemble car c’est mon voisin de quartier. Il habite tout au fond de la cité et on passe tout notre temps ensemble à la fac. Je l’aime bien, c’est un petit sympa. Je dis petit parce qu’il a l’âge de Sakina, ma petite-sœur, 22 ans et qu’il a un comportement de gamin, parfois. Pas plus tard qu’hier on devait se rejoindre à la BNF, il m’a mis un plan pour aller « rapper ». Shlomo est son blase de rappeur, son vrai prénom c’est Ibrahim. Depuis plus de trois ans il rappe en parallèle des cours et veut autant être avocat que boss du rap game. Selon lui, les deux sont compatibles et lucratifs. Je ne l’ai jamais entendu rapper, je n’aime pas ce genre musical, moi je suis plutôt variété française ou chant religieux, le reste j’essaie pas.
C’est dur,on est mi-juillet et je ne sais rien du tout de tout ce que je dois savoir. J’ai du mal à me motiver à réviser quand je suis seule. Ce matin j’ai fait le ménage et depuis je regarde la série « The Wire » sur mon mac en me préparant pour la sortie de ce soir. J’ai accepté, à mon corps défendant, d’aller au resto avec Shlomo, sa bande de potes, Sakina et ses copines. J’ai convié ma copine Astou mais elle n’a pas confirmé sa venue. Shlomo fête ses 22 ans au Sugar & Spice c’est un resto hallal situé dans le 11ème rue Saint-Maur, il poursuivra la fête dans une discothèque. Évidemment, je n’irai pas et j’espère que Sakina non plus, parce que ma mère n’aime pas qu’on rentre séparément. Elle me sermonne à chaque fois en me disant que je suis la plus vieille, que je dois veiller sur ma sœur et que s’il arrive quoi que ce soit à Sakina, je serai tenue responsable.
Une fois, on était sur Paris, ma sœur, ses copines, ma pote Astou et moi on flânait vers le pont-marie, vers minuit, j’ai eu sommeil et Astou aussi voulait rentrer alors on est rentrées aux Ulis. Ma mère somnolait dans le salon en regardant l’émission « C’est quoi l’amour ?» Visiblement elle ne connaissait pas la réponse. Elle m’a démarré direct :
– Elle est où ta sœur ?
– Sur Paris, avec Mounia, Safa et toute sa clique.
– Ça te dérange pas de rentrer tu laisses ta sœur toute seule, dans la nuit et si elle a l’accident de voiture ? Si elle a le voleur ou si elle a le violeur Guy Georges ?
Dans ma tête je me suis dit mais si y a un violeur comme Guy Georges qui menace Sakina devant moi, qu’est-ce que je vais pouvoir faire ? C’est ma sœur, je l’aime de tout mon cœur mais dans ce bas monde il existe un concept qui répond au nom d’instinct de survie donc si un violeur agresse ma sœur, tout ce que je peux faire c’est appeler les secours et sauver ma peau. Je ne suis pas superwoman. Ma mère pense qu’avoir deux ans de plus que Sakina et d’avoir fait 5 ans de judo en primaire me rend forte or je suis une flippée. Je le suis largement plus que Sakina d’ailleurs, car moi j’ai plus à perdre si je tombe sur un Guy Georges …
De toute façon, je vais la prévenir, après le resto, on rentre, il est hors de question que je finisse en boîte près d’un mec bourré qui me postillonnera au visage. Oui, ce soir c’est moi qui décide.

Lire la suite...


22

4 juillet 2015. Mon deuxième mariage de l’été. Enfin par  « mon mariage »  je veux dire, mariage auquel j’assiste. Je ne me suis pas mariée deux fois. Je ne me suis jamais mariée d’ailleurs. Enfin bon, le coca est chaud. J’ai beau ajouter quelques glaçons, il reste chaud, allez, tiède. Si tu invites des gens à un mariage en pleine canicule la moindre des choses c’est de leur servir un coca frais. Visiblement Souad et son époux avaient des préoccupations plus élevées que notre hydratation. Elle est magnifique la robe de Souad. Elle fait ressortir son teint hâlé et ses yeux, verts émeraude. Moktar non plus n’est pas mal, mais vu qu’il part avec un niveau de beauté quasi nul, c’est pas compliqué de le rehausser. Je suis assise à une table vide qui regroupe mon petit-frère, mes deux sœurs et leurs maris, ma mère, mon père et ma cousine Nana. Ils sont tous allés saluer des gens qu’ils connaissent ou donner un coup de main en cuisine. Mon frère doit appeler une de ses zouz dehors en fumant discrètement une cigarette. Je l’ai grillé il y a 6 mois, il fume. Il fume vraiment. Genre des cigarettes. Je ne savais pas qu’on avait le droit de fumer, même en cachette, dans cette famille. La première fois que ma mère a senti de la nicotine dans mes cheveux, elle m’a vaporisé le visage avec du produit pour laver les vitres. J’ai cru que cette motion valait pour tout le monde.

Lire la suite...


  • Suivez Moi

  • Catégories

  • Mon Dernier Livre

    La promesse meufdecity La promesse meufdecity La promesse meufdecity
  • Snapchat !

    La promesse meufdecity
  • Instagrams

     
  • Facebook