Hello bande de gueuses,

TOTAL CHANEL

C’est Heavy. Comme vous l’a sûrement dit celle qui s’évertue à narrer à ma life comme si c’était la sienne je reviens vous voir en mars 2016. J’ai tellement de choses à vous dire, j’ai passé des nuits folles avec des faux coups et des coups de cœur. Je suis tombée, amoureuse, pas de mes Louboutin et j’ai brisé des cœurs et des comptes-en-banque. Le mien se porte bien, mon compte-en-banque hein, pas mon cœur. Lui, ce con, il m’aura tout fait, comme là fois où…

Non, je préfère garder tout ça pour le mois de mars. Je vous ai manqué ? Sûrement, je manque assez facilement, Anissa dit que je suis assez attachante comme timp.
Bref, en attendant mon retour, j’aimerais que vous fassiez quelque chose pour moi. Avec tout ce qu’on a vécu, K, Seb ect, vous me devez bien ça. Je vous ai confié mon intimité, je me suis mise à nue, gratuitement et c’est assez rare pour mériter une contrepartie…

Lire la suite...


LOVE

Le livre la Promesse est toujours en vente ! Possibilité de le commander via le lien ci-dessous UNIQUEMENT :

 

COMMANDER LA PROMESSE

Un extrait :

 » [… Nos élixirs arrivent rapidement, on se regarde, il ose pas aborder le thème. Le fameux thème qui pousse deux personnes qui s’attirent un minimum à boire un verre ensemble. Mon discours pro-potes garçon-fille, je le range aux vestiaires, Eddine je ne veux pas en faire un pote. Mon propre corps le scande. Mon estomac me chatouille. Au début, j’attribuais ça au fait d’avoir mangé un panini au saumon douteux ce midi mais finalement je comprends de quoi il s’agit : c’est l’attraction. L’attraction et la peur de décevoir. C’est évident : Eddine me plaît. Ou plus précisément, sa présence me trouble. Sa façon d’être m’intéresse. Il m’intéresse. J’ai envie de savoir à quoi ça va ressembler avec lui. Seulement s’il ne me demande pas où j’en suis sentimentalement, moi, je ne le ferai pas ! […] « 

La Promesse, Meuf Decity, 2014

Lire la suite...



 

tumblr_nbik23eRYQ1t82y5xo1_500

1. PITIPRIX

Si la semaine pouvait commencer par le mardi et éviter le réveil brutal du lundi, ma voisine de strapontin n’aurait pas la gueule aussi froissée. Aujourd’hui, c’est lundi et comme chaque lundi matin j’emprunte la ligne 9 du métro parisien. Les écouteurs vissés dans les oreilles et mon sac en faux cuir en bandoulière, la rame est bondée mais je reste assise en feignant de dormir. Les yeux fermés je m’imagine allongée sur mon lit, l’oreiller douillet qui masse ma nuque.

-Excusez-moi Mlle, mais vous devez vous lever! Il y a du monde!

Une dame au brushing raté et à la voix rauque vient de s’adresser à moi. Je me lève en fronçant les sourcils. Elle a au moins 60 ans, je ne peux pas lui tenir tête et puis je ne suis vraiment pas d’humeur à lâcher un  » De quoi je me mêle? » Trop de syllabes, j’ai plus assez de salive. Mon regard parcourt la rame, les néons blafards du métro enlaidissent sérieusement les usagers. Une meuf fait semblant d’avoir le regard perdu dans le vague alors qu’elle mate le mec d’en face, celui qui tient la barre du métro comme si c’était la porte de son frigo. Cette meuf doit avoir une vingtaine d’années, sa teinture blonde fout le camp, on voit sa racine brune, encore une portugaise qui veut se la jouer californienne, c’est la banane du siècle. J’arrive à deviner que Biactol et Eau précieuse ont été ses meilleurs amis pendant l’adolescence et que son plus grand complexe est son pif. Même Cyrano de Bergerac est mieux loti tant le nez de cette meuf tape un 400m hors de son faciès.Sous l’éclairage du métro son physique est en garde à vue, sous une lumière tamisée et en fermant un œil, je suis persuadée qu’elle serait pas mal. J’arrive à la station République. Je descends et augmente le volume de mon i.pod. Je m’enferme dans une bulle musicale, j’ai l’impression d’être à un concert privé tout en slalomant parmi les matinaux pressés d’être au week-end prochain. Tandis que je monte les escaliers de la sortie Faubourg du Temple, le rappeur Nessbeal crache ses vers , ceux-là même qui coïncident avec mes pensées:

« Au-delà de l’horizon il y a la guerre tout près de ta maison

Au-delà de l’horizon j’attends un rein et je rêve de guérison

C’est celle qui se trouve dans le cerveau la pire des prisons

J’plane le temps d’un pilon le temps d’une chanson… »

 

 

Lire la suite...


 

m2C

 

Fais comme chez toi ! Mais n’oublie pas que tu es chez moi :)

Les nouveaux textes seront mis en ligne au fur et à mesure !

Lire la suite...


  • Suivez Moi

  • Catégories

  • Mon Dernier Livre

    La promesse meufdecity
  • Snapchat !

    La promesse meufdecity
  • Instagrams

     
  • Facebook